Les leçons de Monsieur Steve Jobs

Leçons de leadershipBien que les facettes de la personnalité de Jobs étaient loin d’en faire un leader exemplaire à tous égards, il n’en demeure pas moins que l’on peut s’inspirer de sa façon de pousser son entreprise à créer de grands produits pour le plus grand plaisir de ses clients.

 

Un article récent de son biographe, Walter Isaacson, dans le Harvard Business Review nous résume les grandes leçons de son succès:

 

***

    Leçon # 1: Demeurer concentré, rester attentif au but recherché.

    Cette première leçon requiert toute la discipline nécessaire d’un athlète qui reste concentré sur la performance et qui élimine les distractions, tant durant les entraînements que dans les phases d’exécution. Mais encore faut-il bien cerner le but recherché car il arrive parfois que l’on confonde buts et moyens. Il arrive aussi que des leaders perdent de vue les objectifs poursuivis lorsque de nouvelles influences se manifestent….

     
     

    Leçon # 2: Simplifier le produit, le service de telle sorte que le futur utilisateur y trouvera une satisfaction réelle.

    Mais pour cela, le leader doit tout de même comprendre les composantes de son produit ou de ses processus d’affaires afin de pouvoir les simplifier.

     
     

    Leçon # 3: Dépasser la compétition plutôt que de l’imiter.

    Jobs a créé le futur en quelque sorte. Au lieu de partir de la réalité avec ses produits actuels et ses concurrents, il a imaginé le futur. C’est comme cela qu’il a créé IPod, en imaginant un système portatif de gestion, d’archivage Produits Appleet de diffusion de la musique. Saisissant vite que la compétition allait pouvoir éventuellement intégrer ce type de système dans les téléphones portables, il a alors décidé de cannibaliser lui-même le Ipod en créant le Iphone.

     
     

    Leçon # 4: Miser sur les produits avant les profits.

    Pour créer l’avenir, imaginer le futur, il faut permettre à l’imagination de se manifester. Mais une préoccupation centrale sur les considérations monétaires ralentissent la créativité. Miser que sur la performance financière est loin d’être suffisant pour mobiliser les troupes (surtout lorsque l’on ne partage pas les profits). Et Jobs précise à Isaacson que lorsque le profit devient central, toute discussion tourne autour de ces considérations plutôt que sur la création du produit. Cette leçon rejoint la première: rester concentré.

     
     

    Leçon # 5: Ne pas s’en remettre uniquement aux groupes de discussion ou aux sondages clients pour déterminer les besoins des clients.

    La leçon que Jobs nous soulève ici c’est se permettre d’aller plus loin que ce que les clients nous disent, c’est se permettre d’être vraiment attentif aux besoins, même si ceux-ci ne sont pas directement exprimés ou accessibles. L’avion a été inventé parce que les inventeurs ont non seulement capté le rêve de tous mais parce qu’ils en avaient l’intuition et une certaine compréhension des conditions à mettre en place.

     
     

    Leçons # 6 et 7: Demander l’impossible, Exiger la perfection.

    Ces deux leçons reviennent à faire confiance, à donner confiance à ses équipes qu’elles peuvent accomplir des choses extraordinaires d’où la leçon suivante concernant la composition des équipes. Il est plus facile d’exiger la perfection lorsque les collaborateurs ont le goût et l’expérience de la perfection.

     
     

    Leçon # 8: S’entourer que des meilleurs.

    Pour Steve Jobs, tout comme pour Jack Welsch, l’une des premières leçons du succès est de s’entourer de joueurs de catégorie A: compétents, ambitieux, hautement performants et suffisamment confiants en eux-mêmes pour recevoir des feedbacks durs sans perdre son estime personnelle. De plus, cette leçon en cache une autre qui est de dire les choses telles qu’elles sont, de ne pas tricher la vérité pour éviter de choquer d’où sa réputation d’être exécrable lors que ses attentes n’étaient pas répondues.

     
     

    Leçon # 9: Engager des conversations en direct, en face à face.

    Voila une leçon qui n’est pas nouvelle. Pour mobiliser, convaincre, communiquer le vrai message et comprendre les réactions des autres, rien ne remplace l’efficacité du face à face. Ce qui surprend cependant c’est que cette leçon vient de celui qui incarne en quelque sorte les technologies de communications.

     
     

    Leçon # 10: Imputer.

    ou créer un produit qui insuffle la sensation recherchée de plaisir sur la base que ce qui vend c’est la sensation anticipée de plaisir provenant de l’emballage lui-même. D’où la qualité de ses produits tant du côté esthétique que du côté tactile. Une autre façon de dire serait: Le médium est le message.

 
 

Trois autres leçons sont relevées par Isaacson. Je les résume sous le thème de l’apprenant et de l’esprit de recherche constante que Jobs incarnait dans sa vie de tous les jours:

 
 

    11.Garder un esprit curieux et penser différemment.

    Jobs, cet ancien hippie rebelle croyait fermement que les révolutions et les innovations viennent des esprits différents: “Because the people who are crazy enough to think they can change the world are the ones who do.” Il s’est donc permis toute sa vie durant d’aller à contrecourant.

     
     

    12.Combiner le pôle technologique et celui des sciences humaines et créer ainsi des produits au service des personnes.

     
     

    13.S’attarder à la vue d’ensemble tout comme aux détails, afin de ne rien laisser au hasard et s’approcher ainsi de la perfection.

 

***

 

Quelles sont les leçons parmi celles-ci que vous pourriez appliquer au sein de votre propre entreprise ?

 
 

Edith Luc, Ph.D.

 

©2012 Edith Luc. Tous droits réservés.


Leave a Reply