Leadership partagé: utopie ou réalisme ?

Loin d’être une utopie ou un idéal à atteindre, force est de constater que derrière bien des organisations performantes se cache un modèle de leadership partagé. Mentionnons à titre d’exemples le Groupe Danone qui a mis sur pied un Leadership College où la formation au leadership vise tout le monde: tous les employés sont concernés par cette formation et non seulement les cadres supérieurs ou les hauts potentiels, comme c’est souvent le cas ailleurs.

 

Danone a aussi prévu former certaines catégories de fournisseurs afin que tous partagent la même philosophie derrière l’exercice attendu du leadership et le même souci de réaliser la mission de la santé pour tous. Aux dires même des dirigeants de Danone, leur approche leur permet d’atteindre un taux particulièrement élevé d’engagement (85%) de la part de leurs collaborateurs et des innovations qui les placent parmi les chefs de file mondiaux dans leur secteur (Frank Riboud).

 

Un autre exemple est celui du milieu hospitalier. Il est maintenant reconnu que les hôpitaux qui ont une approche de leadership partagé entre les médecins et les infirmières connaissent des résultats supérieurs en termes de la durée des séjours des patients, de la sécurité du patient (moins de mortalité, moins de complications, augmentation des rapports d’incidents permettant les correctifs), meilleure rétention des infirmières et réduction des coûts.

 

D’autres exemples abondent. Mentionnons encore la performance d’équipes de vente. Certaines études rapportent également des résultats qualitatifs des acteurs en leadership partagé notamment leur plaisir à se retrouver dans le milieu de travail, le sentiment de bien-être et celui d’être valorisé véritablement.

 

Bref, cette forme de leadership représente des bénéfices certains tant sur le plan de l’atteinte des résultats visés, que des innovations et que du bien-être ressenti par les différents partenaires.

 
 

Edith Luc

 

© Edith Luc. Tous droits réservés.


Leave a Reply