7 stratégies pour gérer une crise en leadership partagé

La semaine passée, je vous ai fait part de mes observations de deux équipes dans un contexte de gestion de crise afin d’examiner les bénéfices d’une approche en leadership partagé à faire face à de telles situations.

 

La première équipe, dotée d’un leader du type autocratique, semblait avoir bien géré la crise d’un point de vue externe. Cependant, le climat de compétition et le manque de confiance entre les employés a révélé de failles importantes suite à l’analyse de l’incident.

 

Le temps de réaction et la proactivité à trouver des solutions auraient pu être plus rapide s’il y aurait eu un climat de co-responsabilité de la part des employés. Le leader aurait bénéficié de l’aide de ses employés afin de trouver des solutions au problème.

 

Je vous avait ensuite décrit une équipe dotée d’une leader qui encourageait un leadership ouvert et partagé où tous les employés collaboraient les uns avec les autres vers l’atteinte de la mission commune.

 

Face à une situation de crise, les employés se sentaient tous responsables à la recherche de solutions au problème. La gestion s’est avérée non seulement plus efficace, mais également plus rapide grâce au climat de collaboration présent entre tous les membres de l’équipe.

 

Ceci dit, pour bien préparer la gestion de crises, mieux vaut s’investir à préconiser un leadership partagé où les membres d’un groupe:

 

1. sont informés régulièrement des enjeux et des défis; les comprennent, discutent et partagent ensemble les solutions possibles

 

2. alimentent la confiance et leur sentiment d’efficacité collective à relever divers défis, à progresser

 

3. se rencontrent et collaborent régulièrement ; ils se mobilisent derrière un but commun

 

4. se sentent co-responsables des résultats visés et atteints de même que des moyens investis pour les atteindre

 

5. où l’apprentissage est valorisé tant sur le plan individuel que collectif

 

6. savent dialoguer en recherchant non pas les coupables mais les solutions; en intégrant diverses perspectives dans la recherche des solutions

 

7. où chaque membre assume et exprime la légitimité de son propre leadership à la réalisation du but commun

 
 

Le capital de confiance et de collaboration ainsi développé deviendra la force invisible derrière le leadership de commandement souvent requis à la gestion de crises.

 
 

Edith Luc, Ph.D.

 

©2011 Edith Luc, Tous droits réservés.


Leave a Reply